Renée Dunan "Les Souvenirs d'enfance de Séverine « Line »" (1921)

Publié le par Fabrice Mundzik

Ce dossier sur "Les Souvenirs d'enfance de Séverine « Line »", publié dans Floréal n°30 du 23 juillet 1921, est signé Renée Dunan.

Quelques extraits :

C'est une des particularités de notre littérature que la grande gloire et le talent y accompagnent beaucoup de mémorialistes. Certes, c'est une habitude en quelque façon classiquement universelle aux hommes et aux femmes de quelque notoriété que celle d'écrire, plus ou moins tardivement, à l'âge de maturité ou dans la vieillesse, l'histoire de leur vie. Dans tous les pays, il y a des « MÉMOIRES » célèbres. Ils le sont le plus souvent grâce à l'importance prise dans la vie publique par leur auteur.

[...]

Ceux que tenaille, malgré tout, un certain besoin de sincérité écrivent donc ce qu'ils n'osent dire. Comme, d'autre part, la coquetterie est un instinct naturel aux gens de notre race, celui qui laisse des mémoires destinés à être édités après sa mort, tient à avoir bonne figure devant la postérité.

[...]

Je ne connais d'ailleurs rien de plus passionnant à lire que les MÉMOIRES, lorsqu'ils sont sincères. La vie des humains est plus chargée d'aventures qu'on ne le croit d'habitude. S'il faut remettre ces choses au plan d'intérêt qui leur convient, il n'est pas vain de constater que bien des aventuriers eurent des vies très bourgeoises et que de petits bourgeois, dignes de François Coppée, eurent des destins secoués, hantés, violentés, dont il serait malheureux que nous ne connussions pas les secrets.

[...]

SÉVERINE à pensé comme nous. Elle a donc décidé de nous dire, sous forme romanesque, mais avec précision et exactitude, ce que ses yeux ont vu. Pour qui connaît l'admirable. continuité de cette (existence vouée au désir du bonheur universel et à la pitié humaine la plus saignante et la plus sincère, il ne saurait y avoir de doute. Les souvenirs de Séverine seront un événement. Si l'on se souvient qu'elle a connu toutes les révoltes et tous les révoltés ; que des hommes dont la tombe a scellé la destinée et qui s'étaient déclarés mécontents de la société moderne, lui ont, pour peu qu'ils fussent loyaux et généreux, confié depuis quarante ans le fond de leur âme, il ne saurait y avoir de doute à ce sujet.

Dans cet article, Renée Dunan évoque aussi Chateaubriand, Saint-Simon, Jean Monnet, Louis Petit de Bachaumont, Restif de La Bretonne, Daniel de Superville, Alexandre Dumas, François Coppée, Hector Fleischmann, Jules et Edmond de Goncourt, Napoléon, Madame de Staël, George Sand...

« Line » fut repris dans la revue Lisez-Moi Rouge, dont l'index partiel est en ligne sur le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) : INDEX : Lisez-Moi.

Renée Dunan "Les Souvenirs d'enfance de Séverine « Line »" (1921)

Renée Dunan "Les Souvenirs d'enfance de Séverine « Line »" (1921)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article