Acte de décès de Georges Dunan (2 décembre 1944)

Publié le par Fabrice Mundzik

Il est bon, parfois, de ranger un peu ses papiers...

Voici donc une copie de l'acte de décès de Georges Dunan, que je devais scanner (le document, pas Georges !) pour ce blog, depuis quelques années.

Dans la rubrique le Courrier des lecteurs, que publie Le Rocambole n° 46 (printemps 2009), Patrick Ramseyer indique que Georges Dunan est « né à Tours le 5 avril 1881 et décédé le 2 décembre 1944 au 74 bd de Cessole à Nice. Il était célibataire. »

La preuve par l'image (ci-dessous) :

  • Le 2 décembre 1944, à 5h30, Georges Dunan est décédé à son domicile, 74 boulevard de Cessole, Nice.
  • Il est né à Tours (Indre-et-Loire), le 5 avril 1881.
  • Homme de lettres.
  • Fils de père et mère dont les noms ne sont pas connus du déclarant.
  • Célibataire.
  • Sans autres renseignements.

Le déclarant est un certain Jules ??? (illisible, hélas...)

Pour info, dans les années 1880, il n'y avait pas de famille Dunan à Tours...

Georges Dunan mentait : ses date et lieu de naissance sont-ils exacts ?

Il signait aussi, semble-t-il, G.-A. Dunan : Georges A. Dunan, donc. Mais «A », pour quel prénom ?

Est-ce même sa véritable identité ?

Un archéobibliographe va bien exhumer la vérité un jour ou l'autre !

Suite à la publication de cet article sur la page Facebook Renée Dunan, Jean-Pierre Weber ajoute deux informations importantes :

« Il [Georges Dunan] est mort dans les bras de Annie de Mytho. Il est enterré en fosse commune. C'était encore le guerre. »

Acte de décès de Georges Dunan (2 décembre 1944)

Acte de décès de Georges Dunan (2 décembre 1944)

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Dominique 13/08/2020 16:35

Bonjour,
Pour info, on trouve bien une famille Dunan à Tours dans les années 1880. En 1884, Nicolas Léon Dunan, professeur agrégé de mathématiques au lycée de Tours, y épouse Louise Becqrouger (acte de mariage n° 105 du 15 avril 1884).
Le coupe a d'abord une fille, Suzanne, en 1885 (acte de naissance n° 1117 du 31 octobre 1885), puis, installé à Saint-Symphorien (aujourd’hui quartier de la commune de Tours), un fils prénommé... Georges, en 1887 (acte de naissance n° 40 du 14 septembre 1887). Mais ce fils meurt à la guerre en 1914 (http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239e5eb6c54b).
Par ailleurs, les tables décennales ne mentionnent aucune naissance d'un dénommé Dunan en 1881 à Tours...
Bien cordialement,
Dominique