Luce Borromée "William Morris" (1921)

Publié le par Fabrice Mundzik

"William Morris", article signé Luce Borromée, fut publié dans Floréal n°45 du 5 novembre 1921.

Quelques extraits :

Qui aime à étudier la vie des hommes illustres pour en chercher la loi psychologique secrète, et songe souvent à la destinée de ceux qui se sont distingués en quelque activité notoire, constate le petit nombre de vies réellement dignes d'exemple devant l'avenir. Or, voici un bel exemple, celui de William Morris, un Anglais. Un grand poète, un grand artiste, un grand laborieux, un grand socialiste.

[...]

L'exemple de William Morris est beau et grand. Il certifie, venu au milieu de la platitude anglaise nommée Victorienne, que les héros naissent encore. Nous le savions pour la Russie de Tolstoï, mais l'Occident n'a donné aucun nom et aucune œuvre depuis cinquante ans, qui puisse entrer en balance avec ce que désigne le grand nom de William Morris.

[...]

La variété du talent de William Morris est extraordinaire et témoigne du plus certain des génies. Il galvanisa l'art anglais, lui donna sa forme et fut réellement l'animateur de cette pléiade d'artisites qui mirent, en peu d'années, l'art décoratif britannique au premier rang européen.

Dans cet article, Renée Dunan évoque aussi Tolstoï, G.-F. Watts, Dante Gabriel Rossetti, Tennyson, Webb, Ford-Madox-Brown, Burne-Jones, Marshall, Faulkner...

Luce Borromée est un pseudonyme reconnu par Renée Dunan.

A ce sujet, lire : Renée Dunan : Autres pseudonymes.

Luce Borromée "William Morris" (1921)

Luce Borromée "William Morris" (1921)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article