Luce Borromée "Le Musée Rodin de l'Hôtel Biron" (1921)

Publié le par Fabrice Mundzik

Le dossier sur "Le Musée Rodin de l'Hôtel Biron", signé Luce Borromée, fut publié dans Floréal n°10 du 5 mars 1921.

Quelques extraits :

Après une discussion âpre et pénible à la Chambre et au Sénat français, le gouvernement, durant la guerre, obtenait à fin 1916 la transformation de l'Hôtel Biron en Musée Rodin. L'illustre sculpteur, dont la gloire dans ce monde était prodigieuse, et qui avait vu de son vivant des salles RODIN ouvertes dans tous les grands musées du globe, était encore traité en parent pauvre par quelques-uns.

[...]

L'Hôtel Biron appartenait dès lors à l'Etat, acheté au liquidateur qu'il avait été pour une somme réduite, lors même que les affiches de mise en vente étaient posées. Je me souviens que des personnages notoirement connus pour être nantis de pécunes océaniques étaient sur les rangs pour prendre possession de ce bel échantillon de l'architecture Louis-Quatorzième et du parc attenant, sans compter l'annexe principale, qui depuis, est devenue le lycée Victor Duruy.

[...]

Rodin était à l'étroit dans ses ateliers. Prodigieux travailleur, faisant œuvrer sans trêve ses praticiens, il lui fallait un espace que le dépôt des marbres ni son atelier de la rue de l'Université ne pouvaient plus lui donner. Bientôt, il aima l'Hôtel Biron et vint à occuper la plus grande partie du rez-de-chaussés.

[...]

La presse anglaise, allemande, américaine, suédoise, argentine, félicita le gouvernement français d'avoir enfin offert à l'un des plus étonnants génies de l'époque une demeure digne de lui.

Dans cet article, Renée Dunan évoque aussi Ubu d'Alfred Jarry, ainsi que les différents propriétaires de l'Hôtel Biron depuis le XVIIIe siècle (dont je vous épargne la liste).

Luce Borromée est un pseudonyme reconnu par Renée Dunan.

A ce sujet, lire : Renée Dunan : Autres pseudonymes.

Luce Borromée "Le Musée Rodin de l'Hôtel Biron" (1921)

Luce Borromée "Le Musée Rodin de l'Hôtel Biron" (1921)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article