Luce Borromée "Henri Heine" (1921)

Publié le par Fabrice Mundzik

Le dossier sur "Henri Heine", signé Luce Borromée, fut publié dans Floréal n°8 du 19 février 1921.

Quelques extraits :

Le 17 février 1856, dans son appartement de l'avenue Matignon, à Paris, mourait un Français d'adoption, un boulevardier spirituel et aimé. C'était aussi un des plus grands poètes allemands qui s'en allait reposer au cimetière Montmartre : HENRI HEINE.

[...]

Henri Heine naquit à Duseeldorf, sur le Rhin. Il l'a dit en termes ironiques pour éviter que sept villes, comme il advint pour Homère, ne courent le risque de se disputer l'honneur de lui avoir donné naissance.

[...]

Il connut Hegel. Quoique plus tard, il ait férocement attaqué ce philosophe, il subit son influence avec une telle puissance qu'il ne semble point qu'il s'en soit jamais dégagé.

[...]

Il devint quasi le représentant officiel du libéralisme allemand, réfugié dans la patrie même des idées libérales ; mais à Paris, Henri Heine constata très vite que les idées d'émancipation politique qu'il avaient gardées depuis sa jeunesse étaient aussi peu réalisées dans les faits qu'en son pays.

[...]

Henri Heine nous appartient autant qu'à l'Allemagne, par son inspiration, son ironie et sa sentimentalité moqueuse. Il méritait d'être raconté. Je l'ai tenté.

Dans cet article, Renée Dunan évoque aussi l'impératrice Elisabeth d'Autriche, Guillaume II, Homère, Diderot, Voltaire, Rousseau, Hegel, Gœthe, le prince Kozlowski, Théophile Gautier, Alexandre Dumas, Jules Janin, George Sand, Augustin Thierry, Michelet, Rossini, Berlioz, Liszt, Chopin...

Luce Borromée est un pseudonyme reconnu par Renée Dunan.

A ce sujet, lire : Renée Dunan : Autres pseudonymes.

Luce Borromée "Henri Heine" (1921)

Luce Borromée "Henri Heine" (1921)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article