Luce Borromée "Alfred de Vigny : Le gentilhomme écrivain" (1921)

Publié le par Fabrice Mundzik

Ce dossier sur "Alfred de Vigny : Le gentilhomme écrivain", signé Luce Borromée, fut publié dans Floréal n°37 du 10 septembre 1921.

Quelques extraits :

On trouverait, depuis la Révolution, un grand nombre de littérateurs à prétentions nobiliaires. La folie de relier leur destinée à des ancêtres glorieux a fait d'innombrables ravages dans la littérature romantique. Cela s'est accru d'ailleurs depuis la venue au monde de la IIIe République, et le nombre de fausses particules dont s'honorent les « élites » contemporaines est prodigieusement élevé. Le vicomte de Royer qui n'était pas plus vicomte que je ne suis papesse a, pour des raisons diverses, établi naguère l'armorial de la noblesse en titre fixe, qui représente sensiblement les neuf dixièmes de la noblesse totale et les dix dixièmes de la noblesse de lettres.

[...]

Alfred de Vigny, lui, entre tant de farceurs, fut authentiquement un gentilhomme. En 1570, Charles IX (le type de la Saint-Barthélémy) octroya à François de Vigny, aïeul du poète, le droit, de posséder « tous fiefs et possessions nobles ».

[...]

Il était féministe et il est hors de doute que, rentrant dans la vie politique il eut évolué de façon toujours plus avancée. C'était un de ces hommes qui ne reviennent point sur leur chemin et ne craignent jamais les conséquences de leurs idées.

Dans cet article, Renée Dunan évoque aussi Victor Hugo, Aurel, William Shakespeare, Alexandre Dumas, Corneille, Sainte-Beuve...

Luce Borromée est un pseudonyme reconnu par Renée Dunan.

A ce sujet, lire : Renée Dunan : Autres pseudonymes.

Luce Borromée "Alfred de Vigny : Le gentilhomme écrivain" (1921)

Luce Borromée "Alfred de Vigny : Le gentilhomme écrivain" (1921)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article