Léa Saint-Didier "Architecture et Esthétique de l'Escalier" (1921)

Publié le par Fabrice Mundzik

La rubrique La science et la beauté dans la maison, publiée dans Floréal n°13 du 26 mars 1921, est signée Léa Saint-Didier.

Son article s'intitule "Architecture et Esthétique de l'Escalier".

Quelques extraits :

Lorsqu'on s'est avisé de bâtir des escaliers qui fussent des œuvres d'art, on a fait les marches extrêmement longues et l'utilisation de la main-courante devint hypothétique, tout, ou presque, étant ménagé pour offrir à l'œil des vues perspectives gracieuses et des courbes harmonieuses.

[...]

Au moyen âge, on disposait de carrières aujourd'hui épuisées et dont la pierre était d'une résistance très variable, mais souvent inférieure à ce que les ingénieurs exigeraient aujourd'hui pour des monuments semblables, cela explique les accidents.

[...]

J'ai vu des escaliers secrets, dans des châteaux-forts, pratiqués dans des murs et qui étaient de pures merveilles tant tout y était réduit à sa valeur minima d'espacement et d'épaisseur. Il existe même des escaliers à vis double, tournant l'un autour de l'autre ou l'un parallèlement à l'autre, mais construits avec une ingéniosité qui semble déceler chez leurs architectes le désir de réaliser des jeux curieux, bizarres et divertissants plutôt que celui de construire pour l'utilité stricte.

[...]

Au XVIe siècle, nombre de marchands enrichis se faisaient édifier des demeures somptueuses, sur le modèle réduit des châteaux. Il en est d'admirables en Touraine, en Anjou et dans le Berri. Certaines appartiennent encore aux familles qui les firent construire à grand renfort d'armes parlantes sculptées partout, de devises et de chiffres à initiales entrelacées.

Léa Saint-Didier est un pseudonyme reconnu par Renée Dunan.

A ce sujet, lire : Renée Dunan : Autres pseudonymes.

Léa Saint-Didier "Architecture et Esthétique de l'Escalier" (1921)

Léa Saint-Didier "Architecture et Esthétique de l'Escalier" (1921)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article