Ethel Mac Singh "Goya" (1921)

Publié le par Fabrice Mundzik

Le dossier sur "Goya", signé Ethel Mac Singh, fut publié dans Floréal n°16 du 16 avril 1921.

Quelques extraits :

Le 16 avril 1828, à Bordeaux, mourait un des plus illustres peintres que le monde ait connu et l'un des trois ou quatre plus grands de l'Art espagnol : GOYA.

[...]

Cas rare et précieux à noter lorsqu'on considérera l'individualisme vigoureux et catégorique de Goya, voici un grand artiste qui vit sans déchoir jusqu'à un âge avancé, lui qui sembla hanté durant toute sa vie par les chimères et les horreurs

[...]

Il fréquente des artistes et visite abondamment les musées, puis revient à Bordeaux où de nombreuses caricatures conservent dans les journaux le souvenir de ce grand vieillard drapé d'une cape et coiffé d'un gigantesque Bolivar.

[...]

Goya a beaucoup fait de peintures religieuses. Il a signé d'incontestables chefs-d'œuvre. Pourtant on peut dire que le sentiment religieux est tout à fait absent de ses toiles, tandis que des, incroyants comme Puvis de Chavannes et Carrière ont pu produire des tableaux qu'un souffle mystique anime puissamment.

[...]

Romantique, réaliste, rêveur, moderne et primitif, Goya a été plus qu'un peintre, il personnifie un moment de la sensibilité humaine — Un moment qui durera des siècles.

Dans cet article, Renée Dunan évoque aussi Callot, Van Dyck, Watteau, Francisco Bayeu (ici, Bayen), Napoléon, Vicente Lopez, Puvis de Chavannes, Carrière, Corot, Whistler...

Ethel Mac Singh est un pseudonyme reconnu par Renée Dunan.

A ce sujet, lire : Renée Dunan : Autres pseudonymes.

Ethel Mac Singh "Goya" (1921)

Ethel Mac Singh "Goya" (1921)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article