Renée Dunan "Yama-To-No-Kouni" (1920)

Publié le par Fabrice Mundzik

La rubrique Les Pays et les peuples, publiée dans Floréal n°32 du 11 septembre 1920, est signée Renée Dunan.

Son article s'intitule "Yama-To-No-Kouni - Le pays du Soleil levant" (article référencé sous le titre "Le pays du Soleil levant" dans l'index).

Quelques extraits :

Un des problèmes les plus intéressants de l'ethnographie est celui de l'origine des Japonais. C'est une question fort controversée et qui, toujours, a suscité la curiosité des savants. Il est probable que les Aïnos, aujourd'hui rejetés dans Yeso, ont habité primitivement le Japon en entier. Ils ont subi la conquête et il semblerait qu'ils eussent fusionné, comme partout les envahis durent faire, avec les envahisseurs.

[...]

Les partisans de la thèse mongole disent que les Premiers conquérants ont dû venir par la Corée qui est la route normale ; or, les Coréens sont des Mongols.

[...]

Le Passé du Japon, jusqu'au VIe siècle, est presque uniquement légendaire. Comme dans toutes les mythologies, les premiers rois sont des fils des dieux. Nous sommes beaucoup mieux renseignés sur l'Egypte d'il y a cinq mille ans que sur le Japon du temps des Mérovingiens.

[...]

A cette époque, le Bouddhisme commence à supplanter le Confucianisme. Le Bouddhisme orthodoxe est une religion de la douleur ; une métaphysique pessimiste profonde et puissante. Le Bouddhisme japonais confucianisé devient presque uniquement moral et optimisant.

Dans cet article, Renée Dunan évoque Confucius, Bouddha, Richelieu, Pierre le Grand...

Le numéro suivant, de Floréal, donne l'information suivante :

Renée Dunan "Yama-To-No-Kouni" (1920)
Renée Dunan "Yama-To-No-Kouni" (1920)

Renée Dunan "Yama-To-No-Kouni" (1920)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article