Renée Dunan "Raymond Lefebvre" (1921)

Publié le par Fabrice Mundzik

La rubrique Les Livres et les hommes, publiée dans Floréal n°1 du 1er janvier 1921, est signée Renée Dunan.

Son article s'intitule "Raymond Lefebvre".

Quelques extraits :

Je l'ai à peine connu. Un jour, aux Sociétés Savantes, après une série de discours où j'avais pu goûter dans un tumulte de protestations d'Action Française, le verbe de Georges Pioch, celui de Noël Garnier, ceux de Vaillant-Couturier et de Lefebvre, je lui fis un compliment dans le couloir où je le rencontrai après la bataille. Il avait l'air réservé et hésitant, et donnait bien l'impression d'un homme qui vit dans son rêve, qui médite des avenirs et des au-delà, qui s'enfonce dans l'absolu d'un songe hanté dont il doit mourir.

[...]

Raymond Lefebvre fut un militant dévoué à une idée et il est mort pour elle. La noblesse de tel sacrifice suffirait à perpétuer sa mémoire dans le souvenir du peuple pour lequel il a donné sa vie. Mais ce fut aussi un écrivain d'un talent délicat.

[...]

Raymond Lefebvre est mort pour avoir tenté de rapprocher l'heure où Abraham ne disposera plus de la vie de ses enfants. Cette heure viendra plus vite, car c'est une cause pour laquelle on ne meurt pas en vain.

Dans cet article, Renée Dunan évoque aussi l'Action Française, Georges Pioch, Noël Garnier, Vaillant-Couturier, Lefebvre...

Renée Dunan "Raymond Lefebvre" (1921)

Renée Dunan "Raymond Lefebvre" (1921)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article