Renée Dunan "Les Indépendants et les refusés aux salons" (1920)

Publié le par Fabrice Mundzik

La rubrique Les Beaux-Arts, publiée dans Floréal n°28 du 14 août 1920, est signée Renée Dunan.

Son article s'intitule "Les Indépendants et les refusés aux salons".

Quelques extraits :

La Peinture fut de siècle en siècle, et depuis le moyen âge, un des domaines artistiques où le caractère français s'exerça avec le plus de virtuosité.

[...]

Les Salons de peinture ou expositions publiques sont depuis fort longtemps le lieu de contact des peintres (et sculpteurs) avec le public. Comme la sélection y est faite par d'autres peintres arrivés, un certain esprit, qui est l'esprit de conservation, s'y manifeste.

[...]

Il s'est toujours formé, chez les artistes vigoureux à qui pèse le jugement des vieux maîtres, un mouvement contre les Salons classiques qui a vécu jusqu'ici. Il a donné des noms illustres et géniaux, tandis que les prix de Rome, durant le même laps, n'ont donné que des artistes médiocres.

[...]

En France, c'est au nom d'un principe de mesure et de tradition qu'on cherche à disqualifier tout ce qui échappe à la norme classique. Le Salon des Indépendants correspond donc en art à l'affranchissement économique dont rêvent les socialistes. Pour cela, ce Salon méritait une étude, qui ajoute une pierre au monument de la sottise publique, concrétisée dans ses décorations, ses hiérarchies, ses examens, ses procédés faits pour honnir à la fois l'indépendance de pensée et l'indépendance de vision.

Dans cet article, Renée Dunan évoque Anquelin, Bonnard, Cézanne, Denis, Van Dongen, d'Espagnat, Flandrin, Van Gogh, Guillaumin, Henri Matisse, Laprade, Manguin, Redon, de Segonzac, Seurat, Signac, Toulouse-Lautrec, Vallotton, Vuillard, Lebasque, Gustave Coquiot, Bidault, Blondel, Picot, Meynier, Hersent, Heim, Granet...

Elle critique aussi l'ouvrage de Gustave Coquiot, "Les Indépendants", publié chez Ollendorff.

Renée Dunan "Les Indépendants et les refusés aux salons" (1920)

Renée Dunan "Les Indépendants et les refusés aux salons" (1920)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article