Chiquita "Quelques livres" (1920)

Publié le par Fabrice Mundzik

La rubrique Quelques livres, publiée dans Floréal n°23 du 17 juillet 1920, est signée Chiquita.

Elle présente les ouvrages suivants :

Edmond Cazal "L'Inféconde"

Ernest Pérochon "Le Chemin de plaine"

Charles de Saint-Cyr "Amour et la Gorgone"

P.-J. Toulet "La Jeune fille verte"

Maurice Wullens "Pages de mon carnet"

Quelques extraits :

Amour, sans article, est un vocable puissant et la guerre prend, sous ce nom mythologique : la Gorgone, un masque de fatalité farouche qui s oppose terriblement au petit dieu gai.

[...]

Le conjoint désireux de se transmettre tout comme le Faune mallarméen voulait perpétuer les nymphes, est-il fondé à bouter hors les liens du mariage l'autre conjoint qui s'avère stérile ?

[...]

La matière d'un roman à grand succès dans ce livre qui ne manque ni de talent ni de style. Tout de même, ce n'est qu'une ébauche, ou plutôt un document.

[...]

Wullens, en ces pages, offre une si constante et incontestable véracité que son livre en prend à la fois l'aspect d'un roman passionnant et d'une révélation totale.

[...]

Il ne faut peut-être pas louer l'auteur de faire son style comme on sculpte des grains de riz, ni de ce qu'il montre un mépris assez ridicule pour les sectes politiques qu'il déteste...

Dans ces critiques, Renée Dunan évoque Mallarmé, Balzac, Anatole France, Mirbeau.

Chiquita est un pseudonyme reconnu par Renée Dunan.

A ce sujet, lire : Renée Dunan : Autres pseudonymes.

Chiquita "Quelques livres" (1920)

Chiquita "Quelques livres" (1920)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article